Le SEO On Page

Le SEO On Page, le classique

Nous voici dans la première partie de ce dossier consacré aux 3 zones du SEO. Les zones sur lesquelles travailler pour améliorer votre référencement naturel. Ce qui est difficile avec le SEO On Page, c’est qu’il y a beaucoup de critères à gérer. Aucun oubli ne vous causera de tort mais ça vous coûtera en performance.

Pour imager cette approche, je vais vous prendre un petit exemple… Imaginez que vous deviez parcourir la plus longue distance possible en 3 minutes.

Si vous la parcourez en courant, vous allez peut-être atteindre 1km. Si vous faites le même chemin en marchant, au bout des 3 minutes, vous aurez atteint 500m.

Alors, dans les deux cas, vous aurez avancé, mais pas à la même vitesse et vous aurez parcouru une distance bien différente…

C’est pour vous éviter ce genre de problème que je vous rédige cet article avec les points clés importants à travailler pour chaque texte que vous rédigez. Les suivre ne vous assurera pas nécessairement une première place sur votre clé favori. Mais, ne pas suivre ces indications vous laissera loin derrière la concurrence.

C’est quoi le SEO On Page

Cette zone de travail pour améliorer votre SEO comporte différents points importants. Ces points donc “On Page”, que vous pouvez traduire par “Sur la page”. Ce qui veut dire que tous les points d”améliorations sont directement dans votre article. Vous pourrez les créer et les modifier sans aide extérieure. Vous aurez la main sur tout ces points.

Allez, c’est parti, on rentre dans le vif du sujet !

Alors, c’est quoi cette liste de points important ?

Cette liste est surement incomplète tant il y a de points importants. Si d’autres me reviennent, je vous les ajouteraient…

Voici donc les points clés du SEO On Page:

  • Le choix de l’expression clé
  • La rédaction d’un Title adéquat
  • La création de la Description
  • La rédaction du contenu
  • La mise en valeur des termes clés (mise en gras, en italique)
  • Le placement des mots clés aux endroits stratégiques
  • La structure de la page (Hn)
  • Le placement de lien interne et externe.
  • Les ancres des liens
  • La gestion des attributs ALT des images
  • La gestion du poids des images
  • La structure de l’URL

Comment améliorer mon SEO avec le SEO On Page ?

C’est ici que je vais vous parler, un peu plus en détail, des différents points évoqués plus haut.

Le choix de l’expression clé

Pour votre référencement naturel, chaque page de votre site devrait être créée dans le but de viser une expression clé. Si vous devez mettre deux expressions clés dans une page, créez-en deux !

Créer une page pour une expression clé vous assure de rester cohérent et compréhensif. Aussi bien aux yeux de vos visiteurs qu’au yeux de Google.

Prenez le temps qu’il vous faut pour trouver votre expression clé car ce sera la base du succès de cette page. Si vous partez sur une mauvaise idée, vous aurez un nombre de visiteurs beaucoup plus faible. Je suis sur que votre contenu ne mérite pas ça…

La rédaction d’un Title adéquat

La balise Title est située en haut de votre code source et quasiment invisible pour vous. C’est aussi le gros titre en bleu qui apparait sur les pages de résultats de recherche de Google. Vous pouvez la retrouver aussi dans l’onglet de votre navigateur si vous laissez votre souris dessus. Il apparaitra dans une info-bulle.

La balise Title est un des points les plus important pour votre référencement. C’est celui qui va définir votre contenu et surtout, contenir votre mot clé pour indiquer à Google et à vos visiteurs de quoi va parler la page qu’ils s’apprêtent à lire.

Que vous rédigiez votre balise Title comme un journaliste studieux ou en mode putaclic, Suivez les règles qui la concerne. Placez-y votre expression clé, si possible tôt dans le titre (au début, c’est encore mieux). Ne dépassez pas 70 caractères pour que tout soit lisible sur Google…

La balise Title sera celle qui vous fera perdre le plus de “points” si elle est mal réalisée. Etant l’une des plus importante, vous perdrez votre moteur de recherche préféré et il vous le fera bien comprendre en ne vous présentant pas à ces internautes…

La création de la Description

La balise méta description est aussi une zone invisible. Encore plus invisible que la Title. Ici, vous la verrez uniquement sur les pages de recherche de Google. C’est le petit texte en gris, sous le titre en bleu.

Bien qu’elle n’ait aucun intérêt en référencement naturel, il est conseillé de la travailler correctement malgré tout. Comme dit plus haut, c’est le texte descriptif de votre contenu qui apparaitra sur la page de recherche de Google. C’est la deuxième chose, qui concerne votre page, que les gens verront (après le titre). C’est aussi ce qui va leur donner envie de cliquer ou non.

Pour bien rédiger la balise meta description, pensez marketing, pensez “invitation au click”. Pensez aussi que ça doit être un résumé de votre article qui ne doit pas en dire trop. Si vous donnez la solution dans la description, personne ne perdra de temps à lire votre contenu…

La rédaction du contenu

La rédaction de contenu, le point clé de vos pages. Evidement, si vous n’avez pas de contenu, vous n’aurez pas à vous soucier du référencement… C’est évidement lui qui va attirer vos visiteurs…

Bien rédiger n’est pas une chose si simple. Elle est néanmoins extrêmement importante parce que sans ça, vous rédigerez pour peu de résultats.

Ecrire des articles de blog pour vos visiteurs ET pour Google vous demandera un peu de lecture et pas mal de temps d’apprentissage. Mais, prenez-le si vous ne voulez pas en perdre…

La mise en valeur des termes clés (mise en gras, en italique)

Faciliter la lecture de votre visiteur est toujours un geste bienvenu. Il est tellement plus agréable de lire un texte aéré, avec des mots en gras qui insistent sur les sujets importants de votre article. Ne négligez pas l’aide que vous apportez aux internautes, c’est aussi un bon moyen de les fidéliser.

La deuxième raison de cette mise en gras des termes importants est purement SEO. Si vous aidez vos visiteurs à comprendre, vous aidez également les robots de Google à savoir de quoi vous parlez et ce que vous jugez assez important que pour le mètre en avant.

Comment faire pour mettre les mots importants en gras n’est pas bien compliqué mais vous apportera du bénéfice. Il est inutile de mettre en gras la moitié de votre texte. Il faut y aller délicatement. Comme on ajoute du sel à un repas.

Sans gras dans le texte, vous aurez un espace de pavé qui ne donne pas très envie. Votre lecteur est arrivé sur votre page, ne le faites pas fuir…

Le placement des mots clés aux endroits stratégiques

Les endroits de placement des mots clés est importante. Les zones clés doivent contenir les expressions clés mais aussi les mots proches comme ceux qui appartiennent au même champ sémantique.

Placer les bons mots aux bons endroits auront un intérêt pour le lecteur mais surtout pour Google. Certains zones sont plus importantes à ces yeux, il faut donc le contenter pour en avoir les bénéfices…

Les zones importantes sont:

  • La Title
  • La description
    • Bien qu’elle ne serve pas au référencement, les mots correspondants aux termes recherchés par l’internaute seront affichés en gras. Ceux-ci donnent une espèce de validation inconsciente…
  • La balise H1.
  • Les balises de sous-titres (de H2 à H6)
    • Plus le chiffre est grand, moins le titre à de l’importance aux yeux des moteurs de recherche…
  • Les ancres des liens
  • Les attributs ALT des liens
  • L’url (l’adresse web de la page)

Gardez bien en tête qu’il faut optimiser ces zones mais, pas trop… Google n’aime pas le référencement naturel tant que ça… Il n’aime pas se sentir manipulé. Evitons donc de lui faire ressentir ça… Mais profitons quand même des leviers qu’on peut activer pour nous rendre service…

L’optimisation n’est pas de pousser un maximum de fois vos mots clés. Pensez au champ sémantique, aux synonymes, aux différentes formes (singulier, pluriel, masculin, féminin, … )

La structure de la page (Hn)

Votre texte doit être structuré en fonction des différentes balises de titres. En fonction de votre outil d’édition ils seront présentés différemment. En ce qui concerne WordPress, vous pouvez choisir dans le menu déroulant, du Titres 1 au Titres 6. N’utilisez pas le Titre 1 car il est déjà utilisé par le contenu entré dans le premier champ qui correspond au titre général de votre article.

Le plus facile est souvent de préparer votre structure avant de rédiger votre texte. Vous partez d’une idée principale, vous la divisez en trois ou quatre, voir cinq points… Chacun de ces points divisé en 3 sous-parties et vous remplissez…

Si vous avez un article qui parle de chien, on pourrait partir sur cette idée:

  • Idée principale: Les chiens, nos amis
    • Point 1: Comment dresser un chien
      • Sous-partie 1: Les clubs canins
      • Sous-partie 2: Le dressage a domicile
      • Sous-partie 3: Les outils pour dresser mon animal
    • Point 2: Comment jouer avec le meilleur ami de l’homme ?
      • Sous-partie 1: Les types de jeux pour chien
      • Sous-partie 2: Calmer les chiens avec le jeu
      • Sous-partie 3: Le jeu pour apprendre
    • Point 3: Comment entretenir mon chien
      • Sous-partie 1: Les savons pour chien
      • Sous-partie 2: Les salons de toilettage
      • Sous-partie 3: Laver son chien dans sa baignoire

Une fois la structure faite, vous aurez beaucoup plus facile à remplir les trous et vous resterez cohérent.

Cette façon de faire vous forcera à maintenir une hiérarchie dans les titres. Il faut vraiment éviter de rédiger sans faire attention à ce point.

Si vous partez d’un H2 et que vous passez sur un H4, il y a un soucis, c’est illogique.

Un point dont vous devez faire attention, c’est que certains thèmes graphiques utilisent les balises de titre à différents endroits. Ça veut aussi dire que si vous respectez scrupuleusement la hiérarchie, elle sera fausse au final parce que votre thème utilise peut-être un “Titre2” pour placer le slogan du site. Le titre principal de votre page, un “Titre 1”, se retrouve donc après un titre 2… Il vous faudra alors pratiquer quelques corrections SEO pour votre thème…

Si vous ne savez pas comment procéder ou même si vous avez ce genre de problème, contactez-moi.

Le placement de lien interne et externe.

Les liens sont le ciment d’une construction d’un bon SEO. Qu’ils redirigent vers une page de votre site ou vers une page d’un autre, les liens sont importants.

Les liens sont des votes de confiance sur la qualité de la page vers laquelle ils pointent. Si vous créez une page sur une recette de cuisine et que vous y placez un lien vers une recette sur le site Marmiton, c’est que vous trouvez son contenu assez bon pour y envoyer votre audience. Donc, à ce moment la, c’est que vous “votez” pour ce site.

Pour les liens qui partent vers une autre page de votre site, vous dites haut et fort que la page liée va aider vos visiteurs à avoir plus d’informations. Cette page prend donc de la valeur parce qu’elle est liée à partir d’une autre.

Pour créer un bon lien, il faut qu’il soit dans le bon contexte. Les deux contenus doivent avoir une relation. Lier une page parlant de chien à une page parlant d’une tempête de sable n’est probablement pas très naturel.

Par contre, si votre page A parle de labrador et que vous avez une page B qui parle de shampooing pour Labrador, créer un lien de A vers B est pertinent et utile.

Les ancres des liens

Placer de bons liens est indispensable. L’ancre des liens (le texte qui est clickable) l’est tout autant…

L’ancre sera la zone de texte du lien, et qui dit zone de texte dit Google. Pour reprendre notre exemple de pages pour les chiens, la page A contient un paragraphe qui parle de l’entretien du chien. Une phrase comme: “Et pour l’entretenir, privilégiez un shampooing adapté à telle race”. pourrait très bien transformer “adapté à telle race” en lien qui pointerait vers la page B.

La page B est complémentaire à la page A. L’ancre du lien est descriptive de ce que vous allez trouver sur la page B. Et si le lien créé sur la page A contient le mot clé de la page B, c’est Jackpot.

Maintenant, comme dit plus haut, Google n’aime pas se sentir manipulé. Pensez à dissimuler vos liens optimisés dans une soupe de liens non optimisés. Des liens qui auraient comme ancre des termes comme “cliquez ici” ou autre “c’est par la…”.

La gestion des attributs ALT des images

Les images que vous postez ont, dans leur code, différents attributs qui vous sont invisible. L’attribut ALT d’une image (ALT comme Alternatif) à 3 fonctions…

  • Il sert en fait à être affiché à la place de l’image si, pour une raison ou pour une autre, elle ne parvenait pas à s’afficher.
  • Pour Google, ce sera du contenu qui va l’aider à comprendre l’image.
  • Il sera lu aux personnes mal-voyantes par leur navigateur adapté.

Pour ces raisons, il est important de ne pas les oublier quand vous placez des images sur vos textes.

En fonction de votre éditeur de texte, vous aurez différentes façon d’ajouter le texte alternatif à vos images. Dans WordPress, vous avez dans la colonne à droite, différents champs donc celui appelé texte alternatif. Une fois rempli, tout sera géré automatiquement et votre texte sera lisible et audible au besoin.

Google Image au beaucoup plus facile à montrer votre image aux gens qui effectuent une recherche sur vos mots clés. Il n’est pas rare d’avoir une visite sur votre site grâce à cette partie de Google qui est souvent sous-estimée…

La gestion du poids des images

Le travail sur le poids des images est important car elle va déterminer en partie le temps de chargement de votre page. plus vos images sont grandes, plus elles sont larges et plus elles seront longues à charger.

Si vous aviez 5 images à charger et qu’elles faisaient chacune 4Mo. Vous auriez une page de 20Mo à charger. Pour certaines connexions, ce travail durerait des minutes entières… Pensez vous vraiment que votre visiteur va patienter, ne serait-ce que 30 secondes ?

Pour diminuer le poids de vos images, vous pouvez passer par des logiciels comme Photoshop, The Gimp ou autre traitement d’image. A noter que The Gimp est gratuit.

Si vous ne gérez pas trop ce genre de taches, je vous conseil de passer par un plugin WordPress. Encore en fonction de votre volonté d’investissement, vous avez cette super extension qui est Imagify. Vous avez droit à un compte Freemium. Ce qui vous donne droit, mensuellement, à 25Mo d’images à traiter gratuitement. Si vous n’avez pas assez avec ce quota, vous devrez alors passer sur un abonnement payant.

Si vous ne désirez pas investir, WP Smush fera très bien le travail. Mais d’expérience, les images traitées par Imagify sont un peu plus légères.

La structure de l’URL

La structure de l’URL, c’est ce que vous voyez dans la barre d’adresse de votre navigateur. Actuellement, vous devriez lire http://booster-mon-site.com/seo-on-page/. Vous pouvez donc savoir d’un coup d’œil sur quelle site vous êtes et de quoi parle la page que vous vous apprêtez à lire.

L’intérêt ici ne se joue pas réellement au niveau du référencement. Dans le cas contraire, Apple aurait bien du soucis à ce faire étant donné que ce nom de représente pas une gamme large gamme de matériel high-tech.

Alors, pourquoi s’ennuyer à créer des url propres?

C’est une histoire d’expérience utilisateur. On préfèrera cliquer sur un lien qui contient

  • http://un-site.com/une-page/
  • http://un-site.com/une-catégorie/une-page/

plutôt qu’une url technique comme

  • http://un-site.com/index.php?id=43&page=42

Même si, pour le visiteur, ça n’apporte rien, le fait qu’il retrouve les mots clés dans cette url le confortera dans son choix. Même si ce n’est qu’un peu, ce serait dommage de ne pas en profiter.

Qui se charge de mon SEO On Page ?

Ouf, ça en fait des choses à retenir et à utiliser !

Il faut reconnaitre que ça fait un paquet d’informations et qu’il ne va pas être évident de tout avaler d’un coup. Et encore moins de les retenir…

Mais même si ça vous paraît complètement tordu, vous pouvez vous en charger vous-même. Avec un peu d’entrainement, ce sont des réflexes à acquérir. Comme quand on apprend à rouler en vélo. Au début c’est difficile. Après, ça devient évident..

Si l’idée de faire attention à toutes ces choses vous rebute, vous avez toujours ce formulaire de contact par lequel vous pouvez me contacter… Nous pourrons en discuter et voir quelle type de prestation vous aidera.

Combien de temps avant les résultats ?

En voila une question qu’elle est bonne…

Dans le meilleur des mondes… Si vous avez un site déjà fort vivant, si Google vous connait bien, certains changements peuvent amener des résultats rapidement.

Dans les cas habituels, Google met souvent plusieurs mois avant de prendre en compte vos changements. Il faut donc être patient avant de savoir si ce qui à été modifié vous a été bénéfique ou non. Parce que le référencement naturel n’est pas une science exacte, il n’est jamais possible de prédire exactement le résultat d’une action.

Conclusion pour le SEO On Page

en référencement, il faut optimiser mais jamais trop. Il faut donner à Google ce qu’il veut, mais sans trop lui faire remarquer… Il faut optimiser mais surtout ne pas sur-optimiser.

Une page sous-optimisée peut toujours se retravailler. Il est préférable de commencer en douceur et de toujours en garder un peu sous le coude pour pouvoir en remettre une couche si le travail de base n’est pas suffisant.

Une page sur-optimisée sera souvent pénalisée par Google. Les pénalités vont de la perte du déclassement à la désindexation complète.

Les pénalités sont rarement mortelles mais peuvent faire très mal au site visé. Il n’est pas rare qu’une entreprise finisse par déposer le bilan parce que la majorité de leurs clients venaient de Google et que, du jour au lendemain, la source première des visiteurs à été coupée…

Est-ce que ça en vaut bien la peine ?

Sachant que Google est en Europe à plus de 90% de part de marché et régulièrement la source principale des visiteurs d’un site, il est clair que se positionner au dessus de ses concurrents est pour toute entreprise, un enjeu financier.

Il est vrai que ce travail demande du temps et pas mal d’efforts. Aussi bien au niveau de l’apprentissage que du temps de rédaction. Mais, imaginez si vous doubliez elle nombre de vos visiteurs mensuels. Si vous doubliez le nombre total d’appels téléphoniques et d’emails reçu en provenance de votre site web…

Le SEO On Page
Votez pour cet article