Rédiger mes articles en Markdown

A force de rédiger des articles, on fini par utiliser différents traitements de texte. On passe d’options d’autres, chacune avec leurs avantages. Et ne parlons pas du changement entre les applications sur les ordinateurs de bureaux et sur les mobiles. C’est pourquoi ja vais vous expliquer pourquoi j’ai choisi de rédiger mes articles en Markdown.

La difficulté de ces changements réguliers, c’est de pouvoir prendre en main chacune des applications, de pouvoir profiter au mieux des options qui vous sont proposées.

C’est pour une question de simplicité et au final, de gain de temps, qu’est arrive le MarkDown

C’est quoi le Markdown

Le Markdown est un langage de balisage léger inventé en 2004 par John Gruber et Aaron Swartz.

Le Markdown a été créé dans le but d’avoir une syntaxe facile à lire et à écrire. Il est d’ailleurs tout à fait possible de lire un document qui a été rédige en Markdown et d’en comprendre la structure globale sans difficulté.

Pour qui est cette technologie ?

Cette partie de l’article n’est qu’un avis personnel. A mon sens, le blogueur est la meilleure cible du MarkDown. La rédaction et sa mise en forme devient beaucoup plus facile que de commencer à jouer avec sa souris pour cliquer sur tel ou tel bouton pour simplement dire à une ligne “tu es un titre de niveau 2”.

Pourquoi l’utiliser

Le Markdown à été créé dans un but de simplicité. Les textes rédigés avec cette syntaxe sont :

  • Facile à lire
  • Facile à écrire
  • Légers

Facile à lire

L’écriture d’un texte en Markdown est très facile à lire. Vous pourriez comprendre sa structure en un coup d’oeil sans vous attendre à ce que la syntaxe puisse être comprise et adaptée par une application.

D’ailleurs, je vous dépose une capture d’écran de la rédaction de ce texte

Facile à écrire

La rédaction de longs articles est plus simple parce que vous ne quittez plus votre texte des yeux. Vous pouvez resté dans votre flow d’écriture.

Créer des fichiers légers.

Quand je vous parle de fichier léger, je ne parle pas réellement de place prise sur votre disque dur. Aujourd’hui, un fichier texte de plus ne va pas vous ennuyer, c’est sur.

Le coté léger ici est plutôt appréciable pour la vitesse d’ouverture. Si vous voulez, faites un test facile.

Créez un premier texte avec une mise en page normale. Des paragraphes, des textes en gras, une image ou l’autre, des liens…

Et enregistre le dans votre traitement de texte classique.

Maintenant, reprenez ce même texte et créez le en MarkDown dans votre éditeur favoris…

Après ce petit exercice, regardes:

  1. le poids des deux fichiers
  2. le temps nécessaire pour ouvrir et l’un et l’autre

Je suis persuadé que si vous rédigez souvent, vous trouverez fort intéressant de voir votre texte s’ouvrir aussi vite et de pouvoir commencer à travailler dessus tout de suite.

Comment utiliser le Markdown ?

L’utilisation de Markdown se résume à des caractères à mettre avant et après les termes que vous voulez baliser. Pour vous en faire un résumé, on pourrait dire que…

Quelques trucs à connaitre pour utiliser MarkDown

Imaginons que vous rédigez un texte dans un éditeur qui comprends la syntaxe…

Vous pourriez par exemple

Créer des titres

#Créer un premier titre principa

Créer un sous-titre

Vous pouvez aller jusqu’a des titres de niveau 6

Gérer la mise en forme de texte

Vous pourrez aussi mettre du **Texte en gras ** en les entourant de 2 étoiles.

Il est également possible de mettre *des textes en italique * en les entourant d’une étoile.

Créer des listes

Placer un tirer ( – ) devant une ligne vous créera automatiquement une liste à puce.

Commencer une ligne par “ 1. “ suivi d’un texte créera une liste numérotée quand vous ferez votre retour à la ligne. Cette liste s’incrémentera de un à chaque ligne qui aura un “retour à la ligne”.

Créer des liens

Vous pourrez également créer des liens de façon simple en suivant cette syntaxe..

Texte d’affichage du lien

Ou puis-je utiliser le Markdown?

Ce qui est génial c’est que vous pouvez élargir votre utilisation du Markdown a d’autres applications. Une fois que vous connaissez les quelques « codes » à utiliser, il vous suffit de les utiliser dans les autres applications qui prennent le Markdown en compte.

différents sites web

Certains forums, et autres plateformes gèrent l’utilisation du Markdown. Ce qui veut dire que vous pouvez écrire vos post et gérer sa mise en page et l’ajout de liens directement depuis votre texte.

La plupart du temps, ces sites signalent leur compatibilité avec cette syntaxe de façon claire.

Certaines app compatibles

Certains traitements de texte sont aujourd’hui tout à fait capable de gérer le Markdown. Vous pourrez donc rédiger vos contrats, vos romans et tout autre type de documents dans ce format super léger.

Les éditeurs Markdown

L’avantage avec les éditeurs Markdown est qu’il sont capable de formater votre texte directement, en live.

Vous voulez créer un titre ? Il vous suffi d’insérer le dièse au début de la ligne et son apparence est modifiée instantanément devant vos yeux ébahis !

Certains éditeurs vous permettent même de pouvoir adapter vos styles de textes comme la couleur de vos titres, lesquels sont soulignés ou non, etc…

Combien de temps pour apprendre le MarkDown ?

Si vous voulez utiliser le Markdown, vous pourrez apprendre les bases en quelques minutes. Si vous êtes déjà capable de créer des titres, des mises en forme comme la mise en gras, vous n’avez pas besoin de beaucoup d’autre choses au début.

Vous pourrez apprendre les autres balises au besoin.

Si vous avez un chouette éditeur de texte comme par exemple, Ulysses que j’utilise actuellement, vous aurez un panneau qui vous permettra de vous souvenir plus facilement des syntaxes.

Conclusion pour le MarkDown ?

Est ce que ça vaut la peine d’apprendre le Markdown pour rédiger vos articles ?

Pour ma part, la réponse est clairement OUI !

Vous apprendrez très vite comment vous en servir. Vous pourrez mettre vos textes en forme de façon simple et sans y réfléchir. Et ce, peut importe l’application ni même la machine que vous utilisez.

Rédiger mes articles en Markdown
Votez pour cet article