La densité de mots clés

Rate this post

Aujourd’hui, dans cet article, j’aimerais vous parler de ce mythe que l’on appelle : « la densité de mots clés ».

Quelle est la densité optimale de mots-clés à placer dans votre texte ? Existe-t-il réellement un indice de densité de mots clés qui vous permettra de placer votre texte dans les premiers résultats des moteurs de recherche ?

On va essayer aujourd’hui de faire le tour de la question…

Vous êtes prêts ? C’est parti !

Le référencement naturel est une discipline qui a changé beaucoup dans le temps. Il y a plusieurs années, à partir du moment où vous placiez un grand nombre de fois le mot clé dans votre texte, le moteur de recherche l’analysait comme étant pertinent pour ce mot-clé.

Beaucoup de contenu étaient rédigé de façon à être compris par Google et pas spécialement dans le but d’être intéressant pour les visiteurs. Beaucoup parlent de soupe pour les moteurs de recherche.

Mais…

Dans le but de proposer des résultats toujours plus pertinent pour ses visiteurs, Google comme les autres moteurs de recherche, ont beaucoup travaillé sur la compréhension qu’ils ont des textes qu’ils lisent.

Densité brute et densité pondérée

Sans rentrer dans trop de détails techniques, la densité ce divise en deux branches. On parle alors de

  • la densité brute
  • la densité pondérée.

La densités brute

La densité brute correspond simplement au nombre de répétitions du mot-clé défini divisé par le nombre total de mot de votre article. Peu importe où votre expression clé est placée. Ici on parle uniquement de répétition…

La densité pondérée

Ici, c’est un peu différent car ici vos mots-clés sont « pondérés » en fonction de là où il se trouve dans votre texte.

Si votre mot clé se situe dans la balise Title, dans une balise de type Hx (vos sous-titres), dans vos paragraphes., etc. Que vous l’ayez mis en gras ou encore dans un texte alternatif pour une image, la valeur de chaque mot clé apparaissant dans votre contenu sera adaptée en fonction de son contexte suivant les principes du SEO.

Il est donc possible que votre mots-clés et une densité brute de 1 % et que le calcule de sa densité pondéré monte à trois ou même pourquoi pas 4 %.

Il n’est donc pas nécessaire de truffer votre texte de mots clés pour que Google le trouve pertinent.

Que dit Google sur la densité de mots clés

Bien que vous puissiez voir des pages avec des pourcentages de densité de mots-clés fort différentes dans les résultats de Google, rien est officiellement défini comme étant un bon pourcentage à respecter. Il est Malgré tout toujours très vivement conseillé de permettre à vos lecteurs d’avoir une lecture agréable. En écrivant sur votre sujet, il sera logique que votre mots-clés apparaisse quelques fois dans votre texte. Ce contenu naturel sera très certainement e pourcentage conseillé pour votre article.

L’abus de la densité de mots clés est dangereux pour la santé

Mise à part le faite que votre texte deviendra illisible si vous abusez de votre mots-clé principal, vous risquerez également de déclasser votre page de résultats de Google. Dans un souci de qualité, les moteurs de recherche ont appris à distinguer Lassur optimisation des mots-clés. C’est ce qu’on appelle aujourd’hui le « Keyword Stuffing ». Cette pratique est donc dangereuse car vous allez faire fuir vos lecteurs est fâché notre moteur de recherche favoris.

Pour éviter de devoir répéter continuellement, la meilleure solution est probablement de travailler le champ lexical de votre mot clé ainsi que c’est co-occurrences.

Est-ce utile pour votre SEO?

Le référencement de votre nouvelle page ce jouera en partie sur votre contenu. Si vous n’utilisez jamais le mot-clé sur votre page, Google va avoir du mal à vous associer à ce même mots-clés. Si vous dépasser 10 % (grand maximum) d’indice de densité de mots clés, Votre article ne sera pas agréable à lire et Google va prendre votre contenu pour du spam.

Bien que cette indice ne soit pas le critère le plus important que vous ayez sur votre page, Il jouera sur vos résultats de manière plus indirecte.

Un taux de répétition trop haut

Plus vos articles seront répétitifs et moins vos visiteurs resteront sur votre site et plus Google reçevra ces départs rapides comme un signal négatif. Si Google reçoit régulièrement des signaux négatif venant de votre site, il vous le ferra payer en vous attribuant moins de visibillte aux yeux des internautes.

Un taux de répétition trop bas

La page que vous êtes en train de rédiger actuellement devrait avoir pour but de viser une expression clé. À partir du moment où vous ne la répétez pas assez, voir même pas du tout, Google va avoir beaucoup de mal à comprendre réellement de quoi traite cette page.

Conclusion

Comme vous l’aurez compris, il n’y a pas réellement de chiffre magique à essayer d’atteindre. Il est toutefois conseillé de rester entre 2 % et, à mon sens, un grand maximum de 10 %. Au-delà de ce chiffre, outre le faite que votre texte deviendra illisible, Vous augmentez fortement la chance de vous faire déclasser des moteur de recherche pour ce qui sera pris comme une tentative de tarifs.

La rédaction d’article n’est pas toujours une discipline évidente. Le temps et l’habitude vous feront progresser et trouver plus facilement comment et où placer vos mots-clés.

Je vous recommande d’utiliser ce petit outil gratuit qui vous permettra de lister les expressions clés qui n’aura détecté dans la page que vous lui avez proposée. Il vous montrera également les densité brute et pondéré des mots-clés qu’il aura trouver sur votre page.

https://alyze.info/Analyse

À vous maintenant de vous lancer dans votre futur rédaction et de pratiquer les analyses qui vous permettront de ne pas répéter trop de fois les mots importants pour vous. Mais étalement de ne pas les répéter trop peu.