Choisir son ton pour rédiger son contenu – un exemple parlant…

Quand on commence à rédiger du contenu, qu’il soit vidéo ou au format texte, il faut choisir son ton. C’est une chose sur laquelle il faut se pencher car une fois qu’il est défini, il est très difficile d’en changer complètement

Une fois qu’on a choisi un ton, il pourrait être perturbant pour vos lecteurs de passer du texte écrit en langage correcte a un langage plus… familier.

Choisir son ton, c’est quoi ?

Cette idée d’article me vient parce que je suis en train de lire un livre qui est rédige de façon fort différente de mon style. Je pense que cet exemple est fort parlant.

Ce livre c’est : “L’art subtile de s’en foutre” de Mark Manson

En voici un extrait…

Ça t’en bouche un coin, non? Prends le temps de rassembler ton cerveau et de t’approprier ce que tu viens de lire…

Oui, j’ai utilisé mes hallucinations sous LSD pour philosopher sur le bonheur. Et alors ? Ça te pose un problème ?

Comment passer de mon ton au sien ?

Bien que ce ne soit pas du tout mon intension, comment devrais-je faire si je me disais “waouh, cette façon d’écrire est super, je veux faire pareil !” ?

Je pense que, si je veux vous garder, vous mes fidèles lecteurs, il est impossible de switcher d’un monde à l’autre sans vous perdre, en tout cas, sans perdre la grande majorité d’entre vous.

Un blog marketing avec un ton plus familier ?

Je pense que, pourquoi pas… Chaque écrit trouve son lecteur. On peut parler de tous les sujets en employant tous les tons possibles. Mais, il y aura peut être moins de monde prêt à vous lire…. Peut-être.

Vous feriez peut être aussi le buzz.. Le marqueteur qui ose enfin parler ouvertement et qui n’a pas peur des remarques…

Choisir son ton pour rédiger son contenu – un exemple parlant…
Votez pour cet article