Pourquoi inviter vos amis pour lancer votre Page Facebook n’est pas une bonne idée

Rate this post

Faire décoller sa page Facebook, c’est une question de nombre de personnes qui ont cliqués sur “j’aime”. Plus le nombre est élevé, mieux c’est. Il est vrai que c’est plus agréable d’avoir un nombre le plus élevé possible. Ça flatte l’ego et ca donne le sourire. Mais, qu’est ce que vous rapporte votre page Facebook réellement?

Comment booster ma page Facebook a son début ?

Pour faire décoller votre page Facebook à son démarrage, inviter ses amis Facebook est sûrement l’approche de départ la plus évidente. Ces gens bienveillants vont partager. Votre nombre de “fans” va monter de, peut-être, 50, 100, voir plus, en quelques jours. Et il est toujours plus intéressant de présenter une page contenant 100 personnes qui vous suivent plutôt que 0.

Super, ma page Facebook à 50 fans

OK… Mais cette approche pose un problème majeur. Imaginez fêter votre anniversaire. Vos proches ont invité tout le quartier à venir vous saluer. Vous serrez des mains toute la journée en vous demandant la moitié du temps “c’est qui lui ?”`. Évidemment, un nombre important de vos invités ne sont que des amis d’amis, des accompagnants. Ces gens ne sont d’ailleurs pas vraiment intéressés par vous, ils sont venus boire un verre de champagne en permettant à leur compagne de ne pas venir seule.

L’idée d’amener ses amis sur sa page Facebook revient au même. Par gentillesse, ils partagent votre page, certaines personnes vous suivent. Le nombre de mentions “j’aime” augmente. Vous publiez pour un nombre plus important de fans.

Ma page Facebook n’évolue pas…

Votre problème actuel se divise en deux points.

  • Le ciblage
  • L’engagement

Vous allez voir que le premier problème mène au deuxième et que cette course au “j’aime” est en règle générale, une mauvaise idée.

Cibler ses fans Facebook

Vos amis vous adorent, et pour vous aider, ils partagent votre page à leurs connaissances.

Chouette, tous ces partages ramènent 80 nouveaux fans. Et pour la plupart, des gens qui ne vous connaissent pas, qui ne sont pas particulièrement intéressés par vos produits ou services et qui n’ont d’ailleurs aucune intention d’acheter.

Cette bénédiction d’un jour va devenir un gros problème pour la suite.

L’engagement de votre audience

Pour connaître la qualité de votre page, Facebook utilise les chiffres. Le nombre de vos fans est un point important.

Si vous publiez un contenu et qu’il est vu par 50 personnes. que va-t-il se passer dans le meilleur des mondes? Les 50 fans vont aimer votre publication, ils vont la commenter et la partager a leurs amis.

Mais que va-t-il se passer dans la situation décrite ici?

Facebook va montrer votre publication à 20% de vos fans. Hors de ces 10 personnes atteintes, une va aimer votre publication et une autre va l’aimer et la commenter. Les huit autres personnes n’auront pas porté attention à cette publication pour un million de raisons…

Aux yeux de Facebook, votre page qui contient 50 fans à un taux d’engagement de 4% pour cette publication. Est-ce vraiment un bon signe à lui envoyer ?

Petit à petit…

Pour la page de booster-mon-site.com, j’ai tenté une approche différente. Je n’ai communiqué son existence à personne. Bien que Facebook montre de moins en moins les pages d’entreprises sur le fil d’actualité, je pars du principe qu’il vaut mieux avoir moins de gens ciblés que beaucoup de touristes.

Je suis impatient de voir ce que va donner cette nouvelle approche, mais je suis convaincu que l’idée est intéressante.

La publicité Facebook

Facebook ayant annoncé que les pages d’entreprises n’ont plus de visibilité sans faire de publicité, il devient alors indispensable de prévoir un budget pub. Bien que votre visibilité ne soit plus réellement gratuite, il ne faut pas dépenser des sommes considérables pour faire connaitre votre page. Booster une publication avec deux ou trois euros peut déjà avoir un résultat non négligeable.

Evites les faux fans

comme dans la vrai vie, il est conseillé d’éviter les faux amis. Il existe des prestataires qui n’hésitent pas à vous vendre des centaines de nouveaux fans pour quelques euros. De faux comptes créés dans le but d’aimer différentes pages et c’est tout. Quand je vous parle d’engagement, plus haut, il en est de même pour ces faux profiles. Avoir 50 vrais fans qui interagissent avec vous, qui montrent à Facebook que votre page est intéressante car un bon pourcentage de vos visiteurs partagent, aiment et commentent, sera beaucoup plus bénéfique pour vous que d’avoir 1050 fans avec seulement 5 ou 10 interactions.

L’énorme pourcentage de gens qui ne prêtent pas attention à votre contenu donne a Facebook le signal inverse de ce que vous devriez lui faire passer.