Écrire son premier article de blog : la peur de sauter

Rate this post

Écrire son premier article de blog, ça fait peur…

Je vous parle souvent du fait de publier du contenu. Le contenu est la porte d’entrée vers votre site web. Plus vous avez de portes d’entrée et plus vous pouvez accueillir de visiteurs.

Seulement, créer un article de blog, c’est pas si facile. Ça demande une forme de courage. Les gens ont la critique facile. En écrivant, on s’expose, on se met un peu “a nu” parce qu’on ouvre son esprit. On partage ses connaissances et ce n’est pas aussi facile qu’on pourrait le penser.

Je le sais parce que je suis passé par la il y a un moment mais j’étais tellement stressé que je m’en souviens très bien. Qui va lire mon contenu ? Qui va me descendre en premier ? Je suis nouveau sur le web dans le domaine et j’arrive avec mes gros sabots alors que d’autres sont présents depuis bien plus longtemps et eux sont connus et reconnus.

Il faut bien démarrer de quelque part…

Arrive un moment ou votre envie est plus forte que votre peur. Même si parfois, il faut se forcer un peu… Et la, on démarre… On parle d’un sujet un peu simple pour être sur de bien le maitriser. On part un peu dans tous les sens mais bon, on fini par en voir le bout.. Et avec une grande fierté, on clique sur “Publier”… Ou du moins, on voudrait… Une 1423ème relecture est surement nécessaire…

Bon, allez, on ferme les yeux, on respire à fond et Click !

Voila c’est fait… Notre premier article est en ligne. Félicitation !

Sans rire, c’est loin d’être simple d’écrire son premier article de blog et le poster est encore plus difficile.

Mais au final, d’ou vient cette peur ?? Parce que je peux vous assurer qu’après 50 articles publiés, cette peur n’est plus présente au moment du click fatidique…

Mais, quand j’y pense, partager mon contenu sur un nouvel espace comme par exemple un nouveau réseau social me ramène un peu cette peur… Mais au bout de quelques publications, c’est vite oublié…

Les peurs d’écrire son premier article de blog

En y réfléchissant bien, je pense qu’il y a deux peurs qui ressortent particulièrement. Les deux syndromes dont je vais vous parler sont des réflexions sur mon expérience personnelle mais, en discutant avec d’autres personnes, je pense qu’elles sont présentes chez tous les débutant.

Je pense qu’il s’agit en particulier du

  • Syndrome de la page blanche
  • Syndrome de l’imposteur

Le syndrome de la page blanche

Celui ci, bien qu’il ne vous ait pas encore touché, est surement présent dans un coin de votre tête. Comment vais-je faire pour écrire 10, 20, 100 articles dans mon domaine ? Comment trouver des idées une fois par semaine ou plus ? Pour démarrer un blog, il est conseillé de produire beaucoup pour que Google me remarque. Je voudrais écrire deux ou trois articles par semaine mais je n’aurai jamais assez d’idée.

Une peur qui disparait avec le temps

En fait, il y a une vérité, c’est que, plus on écrit… Plus on écrit. Au début les quelques premières idées sont simples à trouver. Mais, il arrive un moment ou on imagine pas trouver d’autres sujets à traiter. Mais, en fait, ils viennent seuls. Quand vous traiterez d’un sujet A, vous aurez surement un moment dans votre rédaction ou vous penserez “Ah oui, ce sujet B est complexe, je ferais bien un article dessus pour le détailler”. Et le sujet B vous donne une idée pour le sujet C et peut-être même pour le sujet D.

Evidement, ce n’est pas toujours aussi facile. Mais, il existe assez de blog, de chaine Youtube ou de forum sur votre sujet. Parcourez les et vous aurez une multitude d’idées à disposition.

Le syndrome de l’imposteur

Ce syndrome est surement celui qui fait le plus de mal. Qui êtes-vous pour donner votre avis et vos conseils aux gens ? Ils ne vous connaissent même pas…

La réponse est simple… Et alors ???

En effet, les gens ne vous connaissent pas mais, connaissiez vous votre docteur avant de le rencontrer ? Lui avez vous demandé qui il est ? De quel pays il provient ? Si il est plutôt “Football” ou “Formule 1”? Probablement pas 😉

Alors, pourquoi les gens qui lisent vos conseils auraient besoin d’avoir des informations sur vous ?

Qu’ils vous connaissent ou non, ils liront votre contenu et à ce moment la, deux possibilités arrivent…

  1. Votre contenu n’est pas terrible, votre visiteur n’à pas trouvé une réponse satisfaisante. Il s’en va et vous oubliera…
  2. Votre contenu est intéressant, il se dit qu’en cas d’autre questions, il faudra revenir sur votre site.

Toute personne connue aujourd’hui a démarré dans l’anonymat. Personne ne peut venir en étant méga connu dans son domaine du jour au lendemain.

Je vais prendre plus de critiques que n’importe qui

Je classe cette peur dans le syndrome de l’imposteur parce qu’on à tellement peu confiance qu’on imagine être persécuté par ses lecteurs et que des milliers de critiques vont pleuvoir sur vos espaces de commentaires..

Alors, rassurez-vous !

J’ai une bonne nouvelle pour vous…

Personne ne va lire vos premiers articles…

Vous allez me demander en quoi c’est une bonne nouvelle ? Parce que le but de votre blog est d’être connu et de vous amener du trafic et pourquoi pas des clients !

Il le deviendra, mais en attendant, personne ne vous connait. À part votre famille et certains de vos proches, vos articles ne seront pas vraiment consultés. Ce qui fait que votre crainte de la critique n’est pas fondée. Vous devriez plutôt avoir de bons retours étant donné que vos proches veulent votre bien.

Conclusion sur écrire son premier article de blog

Il est difficile à écrire… J’ai mis plusieurs semaines à le réaliser. Et encore quelques jours à repousser la publication pour une tonne de raisons valables. Simplement, gardez en tête qu’il est le premier d’une longue série. Toutes les premières créations sont moyennes. On s’améliore avec le temps.

Laissez vous du temps !

Et n’oubliez pas que vous n’êtes pas moins intéressant qu’une personne présente depuis longtemps. Vous n’avez simplement pas encore fait vos preuves mais encore une fois, il faut le temps…

Laissez vous du temps !